Revue : proposer des formations en ligne avec Thrive apprentice ou Learndash ?

Pourquoi proposer des formations en ligne ?

La réponse la plus évidente, c'est que cela permet de toucher son audience sur un autre canal. Pour un formateur, habitué à des formations en présentiel, proposer des formations en ligne est une extension du catalogue, sous une autre forme.

Mais cela va bien plus loin.

Pour un consultant, par exemple, la formation représente souvent une part non négligeable de son activité, et pas nécessairement celle qui présente le plus de valeur ajoutée.

Imaginons un consultant en amélioration des performances, qui va accompagner une entreprise pour mener un chantier O.R.D.R.E. Une telle initiative demande beaucoup d'effort d'accompagnement, mais également de formation à différents niveaux : donneur d'ordre, cadres de proximité, opérateurs et employés. Une formation en ligne adaptée permet à chaque participant d'initier la formation sans l'intervention directe du consultant. Celui-ci est ainsi plus disponible là où il apporte le plus de valeur : accompagner les activités sur le terrain, et pas juste donner de l'information.

Une formation en ligne peut ainsi être une collection structurée de ressources, accessible au client sans dépendre de la disponibilité physique du fournisseur.

De même, dans beaucoup d'offre de coaching, l'objectif est de rendre le coaché de plus en plus autonome. Pour cela, une série de ressources en ligne, sous la forme d'un "cours" est un excellent complément à des sessions en face-à-face.

Certains des liens de cette revue sont des liens affiliés. Si tu achètes un produit en passant par un ces liens, je touche une commission. Le prix est le même pour toi. Je ne propose en affiliation que des solutions que j'estime bonnes et que j'ai moi-même testées.

Créer des formations en ligne avec WordPress

La solution apparemment la plus simple et la plus rapide pour créer une formation en ligne est de tout mettre sur une plate-forme en ligne (telle que, pour rester avec des solutions francophones, Learnybox ou systeme.io).

Si cela est intéressant pour une activité de complément, où l'image de marque est secondaire, ce n'est pas ce que je conseille pour un formateur, un consultant ou un coach.

En premier lieu, il y a la marque. Les solutions premier prix de ces plateformes permettent de créer des sous-domaines, pas des domaines dédiés (mise à jour : systeme.io propose maintenant un domaine personnalisé dans son offre de base). Pour une activité secondaire, pas de souci. Mais quand on commence à construire tout un éco-système, cela devient vite une limite très gênante. Certains se sont rendus compte, par exemple, qu'ils n'étaient plus en mesure de faire de la publicité du jour au lendemain car ils ne contrôlaient pas le domaine. De même, difficile de justifier face à un client facturé à un certain niveau que nous n'avons pas les moyens d'avoir notre propre site (qui pourrait être payé intégralement avec sa seule facture). Si ce n'est pas un problème pour certains domaines, ça l'est dans ceux où j'interviens - même si ce n'est pas dit en face.

Ensuite, ces plate-formes visent la simplicité d'usage. Les possibilités de personnalisation (tant sur le fond que sur la forme) sont limitées par conception. Aurélien Amacker, le créateur de systeme.io refuse souvent, à raison, de rajouter des fonctionnalités et autres possibilités de personnalisation à la plate-forme, car cela irait à l'encontre de son but : la simplicité. Toutefois, pour le cas du conseil, du coaching et de la formation avancée, cela peut se révéler un problème : pour rajouter des fonctionnalités, il faut passer par des solutions extérieures. Adieu la simplicité...

Pour contrer certaines (mais pas toutes) de ces limites inhérentes aux plate-formes, il faut passer à des forfaits supérieurs. Non seulement ça augmente les frais, mais en plus cela augmente la complexité - et le principal argument contre l'hébergement de la formation sur son propre site s'effondre.

Nous examinerons donc ici les deux solutions que j'ai sélectionnées pour créer, promouvoir, vendre et continuer à améliorer des formations en ligne sur un site WordPress : Learndash et Thrive apprentice.

Learndash

Learndash est un vrai LMS (Learning management system), créée il y a presque une décennie. J'ai utilisé Learndash de 2017 à 2021, et le chemin parcouru par l'équipe est impressionnant.

L'outil n'est pas dépourvu de limites (nous reviendrons sur certaines d'entre elles), mais conviendra cependant à tout solopreneur, infopreneur, et même à des TPE/PME.

C'est une extension qui ne fait qu'une chose, mais le fait bien : proposer des cours en ligne sur un site WordPress, avec toutes les options utiles à un cours en ligne.

Il se présente sous la forme d'une extension à rajouter au site, et est facturée à l'année (pour pouvoir bénéficier des mises à jour et du support). Le tarif est de $189 pour l'offre que je recommande, et est renouvelée à moitié prix tous les ans.

Thrive apprentice

Thrive apprentice est un cas un peu particulier, car il est partie intégrante de Thrive suite. Si vous suivez mes recommandation et utilisez comme moi Thrive suite, alors vous avez déjà accès à Thrive apprentice.

Thrive apprentice est intéressant pour ne pas multiplier les extensions et limiter les problèmes de compatibilité. Ce n'était pas une solution que j'envisageais il y a encore quelques temps, à cause de certaines limitations rédhibitoires pour mes usages, mais la plupart de ces limitations ont été levées progressivement...

...jusqu'à l'annonce de Thrive apprentice 4.0 qui non seulement a éliminé ces limitations, mais ai même allé encore plus loin que ce que j'attendais ! (voir la revue dédiée)

En décembre 2021, suite à ma participation à un webinaire privé présentant les nouvelles fonctionnalités de Thrive apprentice 4.0, j'ai finalisé la transition de tous mes sites de Learndash à Thrive apprentice.

Fonctionnalités

Avant de décider quel est la meilleure solution pour créer une formation en ligne sur notre site, il faut se demander comment elle est organisée.

Arborescence

De manière générale, la formation est organisée en suivant une structure à plusieurs niveaux.

C'est par exemple un cours, divisé en leçons, divisées elles-mêmes en chapitres.

Chaque élément peut être du texte, de la vidéo, de l'audio, ou une combinaison de tout cela. Aujourd'hui, la plupart des formations en ligne sont centrées autour de la vidéo. Personnellement, c'est comme cela que je commence toujours la création d'un cours en ligne : par une série de vidéo. Mais pour tenir compte des différents publics et des préférences d'apprentissage, j'y rajoute toujours avec le temps des documents à télécharger (récapitulatifs en pdf par exemple, fichiers...), un résumé des grandes idées en texte sous la vidéo, des audios complémentaires, et une zone de commentaire.

Tant Learndash que Thrive apprentice permettent cette arborescence et ce type de contenus.

De ce point de vue, ils sont à égalité.

Questionnaires

Ici, nous commençons  à voir une différence entre Learndash et Thrive apprentice.

Learndash étant un vrai LMS, il permet l'intégration de questionnaires (quizz) à n'importe quel emplacement : pour le cours complet, à la fin d'une leçon, ou à la fin d'un chapitre.

Les questions peuvent être de différents types : choix multiples, cases à cocher, items à remettre dans l'ordre...

Il est également possible de lier la progression à la réussite du questionnaire (en fixant un pourcentage) et de limiter le nombre de tentatives. De la même manière, un certificat peut être lié à la réussite du questionnaire, ce qui est intéressant pour une formation certifiante.

En comparaison, cela n'existe pas (au jour de cette revue) dans Thrive apprentice. Il est toujours possible d'utiliser Thrive quizz builder et d'intégrer les questionnaires dans la formation, mais d'un point de vue pratique, il s'agira d'un objet indépendant, sans lien avec la progression ni certificat.

Mise à jour : avec l'arrivée de Thrive apprentice 4.0 et la nouvelle fonction drip, l'utilisation de questionnaires est possible avec Thrive quizz builder, et modifier les accès dans Thrive apprentice en fonction du résultat (voir la revue dédiée).

As-tu besoin de questionnaires ? Egalité !

Avez-vous besoin de lier le questionnaire à un certificat ? Learndash le permet simplement. Thrive apprentice aussi, mais au prix de quelques manipulations.

Progression

Jusqu'à l'arrivée de Thrive apprentice 4.0, il n'y avait pas de notion de progression dans Thrive apprentice. L'accès était complet dès le départ.

Pour certaines formations, c'était un problème, l'élève pouvant suivre toute la formation comme il le souhaitait.

Cela a changé avec la nouvelle version, et pas qu'un peu ! Avec la nouvelle fonction Drip, et surtout Drip decoupled, il est non seulement possible de paramétrer les accès à certaines leçons selon une logique conditionnelle et temporelle, mais on peut même avoir plusieurs progressions possibles pour le même cours !

Ainsi, on peut créer un modèle de Drip avec une leçon par semaine. Et un modèle avec un accès complet immédiat. Et tout ça pour le même cours ! En conséquence, il est possible de vendre deux versions du même cours sans cloner le cours !

Avec Learndash, c'est paramétrable pour chaque cours : il doit être suivi dans l'ordre (ce qui rend plus pertinent certains questionnaires de progression), ou en format libre (ce qui est utile pour une banque de ressources). Mais si on veut deux modèles pour un même cours, il faut tout clôner.

La fonction équivalente de Drip au sein de Learndash est très basique : une leçon est libérée au bout d'un certain temps ou à une date précise, mais des modèles plus complexes obligent à intégrer avec une autre extension (ce que je faisais avec WP Fusion, dont je n'ai plus besoin avec la nouvelle version de Thrive apprentice).

Avantage : Thrive apprentice.

Accès et restrictions

L'un des aspects importants, c'est le contrôle de l'accès à nos ressources en ligne.

Jusqu'à il y a peu, Learndash aurait gagné haut-la-main. Mais les choses ont changé...

En natif, sans rien installer de plus, Lerndash permet de conditionner l'accès au cours à un paiement, grâce à une intégration avec Stripe et Paypal. Le parcours utilisateur n'est cependant pas optimal.

Mais il est facile de lier Learndash aux principales formules de e-commerce sur WordPress et ailleurs : Woo-commerce, easy digital download, Thrivecart, SamCart... des extensions de membership, des formulaires (gravity)...

En clair, Learndash s'adapte à peu près à toutes les solutions de vente, quelles qu'elles soient.

Ou même, vous souhaitez un paiement hors-ligne et gérer les accès manuellement ? Pas de problème, vous pouvez créer les profils utilisateurs et inscrire qui vous voulez, à ce que vous voulez, en back-office.

Leardnash permet ainsi une multitude de manière de permettre l'accès au cours : ouvert à tous (aucune connexion nécessaire), gratuit (nécessite de créer un compte), fermé (géré par une solution de e-commerce en automatique ou manuellement), et même intégré à un groupe.

L'option du groupe est intéressante pour utiliser Learndash comme un site membres : le client achète l'accès à un groupe, et il a accès à tous les cours que l'on rajoute, au fur et à mesure, au groupe. C'est d'ailleurs l'option que j'ai choisi sur ce site.

Par comparaison, Thrive apprentice était plus limité jusqu'à la version Thrive apprentice 4.0.

Mais depuis l'arrivée de cette nouvelle version, les possibilités sont larges !

Thrive apprentice s'intègre également avec ThriveCart (mon premier choix), Sendowl et Woo-commerce. L'intégration avec Woo-commerce signifie tout simplement qu'on peut maintenant faire pratiquement tout ce qu'on veut, comme pour Learndash.

Avec l'arrivée de la fonction "produit" au lieu de juste "cours" ou "bundle" (plusieurs cours ensemble), Apprentice permet une souplesse tout simplement incroyable.

Dans un produit, on peut ajouter un ou plusieurs cours. Mais aussi d'autres accès spécifiques, comme pour une zone membre. Il est tout simplement possible de vendre n'importe quel contenu, d'un simple cours, ou une page de guide, ou une page de téléchargement d'un pdf, ou tout un accès à une zone membre. La limite est le ciel !

Avantage : Thrive apprentice.

Certificats

Je mentionne le cas des certificats car même si je ne les utilise pas beaucoup, ils peuvent être utiles dans certains cas.

Dans un contexte de gamification, ils peuvent motiver les élèves.

Dans un contexte de validation (Qualiopi par exemple), ils peuvent témoigner de la complétion d'un cours et de l'attestation d'un niveau.

Les certificats dans Learndash sont générés après la réussite d'un questionnaire. Cela peut donc se faire pendant la formation (après un chapitre ou une leçon), ou pour le cours complet (en fin de parcours).

Ce n'est aujourd'hui pas faisable nativement avec Thrive apprentice et cela demande un peu de manipulation.

Avantage : Learndash.

Commentaires et échanges

Les possibilités d'interaction ne sont pas le point forts des solutions de formations en ligne.

Le plus simple est de permettre une zone de commentaire, comme pour un blog. Tant Learndash que Thrive apprentice le permettent. C'est un paramètre du "post", "Permettre les commentaires".

L'inconvénient est que les commentaires sont visibles par tous.

Pour un échange plus personnalisé, il faut installer des extensions payantes supplémentaires, ce que permet Learndash. Personnellement, je n'ai pas rencontré ce besoin.

Egalité.

Personnalisation

C'est un argument massue donné par Thrive suite pour préférer sa solution à Learndash.

Je pensais que ce n'était pas un problème avec Learndash. Thrive theme builder permettait de paramétrer les chapitres, leçons, cours, questionnaires... de Learndash comme n'importe quel autre élément du site. C'est d'ailleurs ce que je faisais plutôt que d'utiliser le mode focus natif de Learndash. Mais il faut bien reconnaitre que ça demandait un peu d'effort et que je m'en sortais parce que je maîtrise bien l'outil. C'est bien trop compliqué pour quelqu'un qui se lance.

Avec Thrive apprentice (dès la version 3.0), c'est beaucoup plus simple et ça ne prend que quelques minutes.

Avantage : Thrive apprentice.

Choix final

En 2021, je concluais que le choix final entre ces deux solutions dépend vraiment des besoins de chacun :

"Pour un système simple, demandant peu de suivi, sans rajouter d'extension, Thrive apprentice est suffisant. Dès qu'on rajoute un peu de complexité, des possiblités de membership, des certificats, des questionnaires, le contrôle de ce qui est disponible selon la progression d'un élève, alors à ce jour, Learndash s'impose."

Mais ça, c'était avant Thrive apprentice 4.0 !

A la suite du webinaire privé annonçant les nouvelles fonctionnalités de Thrive apprentice 4.0, j'ai examiné ce qui m'amenait à conserver Learndash. Et aucune de ces raisons n'est valable aujourd'hui...

  • progression temporelle et conditionnelle : plus évolué avec Thrive apprentice 4.0 (notamment les conditions de Drip et Drip decoupled)
  • zone membre : plus évolué et plus simple avec Thrive apprentice (pas besoin d'une extension complémentaire)
  • questionnaire : facile à gérer avec Thrive quizz builder et Automator, si on veut une progression conditionnelle
  • contrôle des accès : Drip et Drip decoupled enterrent toutes les solutions concurrentes !

La conclusion d'aujourd'hui, c'est que je choisis Thrive apprentice dans tous les cas ! C'est d'ailleurs le cas : utilisateur satisfait de Learndash depuis 2017, je n'ai pas renouvelé ma licence et ai tout basculé sur Thrive apprentice. Maintenant, tout est faisable avec Thrive suite. En fait, je vais même supprimer d'autres extensions devenus obsolètes avec cette nouvelle version de Thrive apprentice 4.0 !


Sur le même thème :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>