Revue : Thrive suite ou Learnybox ?

L'activité la plus recherchée par les candidats web-preneurs, c'est l'infopreneuriat, c'est à dire la vente de produits d'information, et principalement de la formation en ligne (54,48% de ceux qui ont téléchargé ma liste des outils du web-preneur).

La principale barrière reste le choix des outils : le choix est trop vaste. Ma formule avec WordPress et Thrive suite fonctionne bien, mais la richesse de WordPress effraie beaucoup de candidats web-preneurs. Pas facile de s'y retrouver tellement les possibilités sont vastes. La tentation est grande de se tourner vers une solution SAAS tout-en-un.

Tout avoir en un seul endroit, c'est ce que propose certaines plate-formes. J'ai déjà comparé systeme.io à ma formule sous WordPress dans un article précédent (systeme.io ou Thrive suite). A la suite de la demande d'un lecteur (il se reconnaitra), je vais ici comparer avec LearnyBox.

Alors, Learnybox, la solution idéale pour l'infopreneuriat ? Voyons ça plus en détail.

Certains des liens de cette revue sont des liens affiliés. Si tu achètes un produit en passant par un ces liens, je touche une commission. Le prix est le même pour toi. Je ne propose en affiliation que des solutions que j'estime bonnes et que j'ai moi-même testées.

Qu'est-ce que Learnybox ?

Learnybox (LB) est une "Plate-forme LMS pour créer et vendre sa formation en ligne". LMS, ça veut dire Learning management system, donc un système pour créer et livrer des formations en ligne.

LB s'adresse directement aux infopreneurs : l'annonce "Infopreneurs, créez, vendez et automatisez vos produits en ligne" tourne en effet en boucle avec "Formateurs, créez, vendez et automatisez vos formations en ligne" et "Passionnés, créez, vendez et automatisez votre savoir en ligne" sur la page d'accueil du site.

La cible est au moins clairement identifiée : des vendeurs d'infoproduits, des formateurs qui veulent passer en ligne, des passionnés qui veulent monétiser leur savoir.

Historiquement, LB a été créé par des infopreneurs qui ne trouvaient pas l'outil qui leur convenait. Cela présente l'avantage de ne pas être un outil pensé par les développeurs, mais par les utilisateurs. On notera que c'est également le cas des outils que j'utilise sur mon site : ils ont été créés par des web-preneurs pour pallier un manque, en s'associant avec des développeurs de talent, mais pas directement et uniquement par les développeurs !

Jusque là, donc, pas de grandes différences apparentes entre les deux formules. Il va donc falloir aller creuser un peu plus dans les fonctionnalités.

Fonctionnalités

Les fonctionnalités de LB telles qu'annoncées sur leur site

Formations

La cible de LB étant clairement des web-preneurs qui veulent proposer des formations en ligne, c'est la fonctionnalité qui est mise en avant. LB vous promet que vous allez "[Créer, animer et diffuser] vos formations en ligne avec LearnyBox. [Piloter] facilement vos formations et [proposer] à vos membres une plateforme ergonomique et ludique."

Sur la page d'accueil du compte, en-dessous de l'écran des statistiques, la partie Formation est d'ailleurs la première visible. Je commencerai donc par là.

La couleur est annoncée : les Formations sont le coeur de Learnybox

Première bonne surprise, on trouve au fur et à mesure des vidéos tutoriels qui ne se contentent pas décrire quoi faire (du genre cliquer sur tel ou tel bouton), mais présentent aussi les possibilités. C'est intéressant pour découvrir les fonctionnalités existantes, sans devoir fouiller dans tous les menus.

Bon point : pendant la découverte de la plateforme, on trouve toujours un tutoriel qui va au-delà de la seule technique

Lors de la création d'une première formation, il faut d'abord sélectionner un thème. Là, je trouve dommage que les thèmes ciblent des domaines particuliers sans expliquer les différences entre chaque thème. On se retrouve un peu sec pour savoir quoi choisir, surtout que pour visualiser un thème, il faut le sélectionner et progresser dans la création de la formation.

Je me rabat sur le thème "Général", faute de pouvoir vraiment choisir ce qui correspondrait le plus à mon projet.

Un peu léger pour choisir le bon thème...

En comparaison, Thrive apprentice est à la fois plus simple et plus efficace.

Après la création du site internet et de son thème (avec Thrive theme builder), l'installation de Thrive apprentice permet de choisir, pas-à-pas, l'apparence globale de l'espace de formation (en-tête, pied de page, modules, pages de cours vidéo, texte, audio...). C'est visuel, on voit directement à quoi ça ressemble, et pour aller vite, on peut choisir parmi les templates disponibles et visibles. 

Avec le guide d'installation de Thrive apprentice, tout est visuel

Pour ne pas perdre de temps : les templates. Pas juste un nom, mais surtout à quoi ils ressemblent !

On arrive ensuite au mode de livraison de la formation. Ici, les choix existent dans Learnybox, mais les possibilités sont en fait assez limitées.

Le premier est le modèle classique de goutte-à-goutte : chaque module et/ou page peut être rendu accessible à un moment différent. Ce sera soit à une date précise, ce qui est pratique dans le cas de formations avec des cohortes, où tout le monde suit le même programme en même temps, soit un certain temps après l'inscription, ce qui est le modèle classique des formations accessibles n'importe quand.

Le second ouvre l'accès uniquement à certains moments. Par exemple, on peut ouvrir l'accès 3 jours par semaine, et l'élève choisit les 3 jours. L'exemple donné est celui d'un coach sportif qui ne donne l'accès que pour les jours d'entrainement. Personnellement, en tant qu'entraineur personnel, je ne suis pas convaincu par cette approche, mais pourquoi pas ? D'autres y trouveront peut-être leur compte, et l'option a le mérite d'être disponible.

Le troisième et le quatrième sont quasiment identiques. Dans l'accès libre, tout est accessible immédiatement. Dans l'accès libre avec restriction aussI, mais le cours doit être suivi dans l'ordre.

Enfin, le dernier est une méthode par abonnement. Là, j'étais un peu confus. Il s'agit en fait de donner accès à tout ce qui est publié après l'inscription d'un élève, et pas à ce qui a été publié avant.

5 options de livraison conditionnelle possible

Avec Thrive apprentice 4.0, pas la peine de choisir un mode dès le départ. On crée d'abord la formation, et ensuite, si on le souhaite, on peut créer différents modes de livraison. Le goutte-à-goutte étant découplé du cours, on peut proposer le même cours avec différentes options. Celui-ci peut être temporel, mais aussi lié à des évènements (avec Thrive automator). Un accès semaine après semaine ? Un accès à certains modules après avoir réussi un quizz ? Un accès complet immédiat ? Le cours doit être suivi dans un certain ordre ? Certains modules se débloquent en fonction des autres modules vus ? C'est non seulement possible, mais on peut même tout proposer en même temps sans refaire le cours !

Thrive apprentice : plusieurs options de livraison pour un même cours

Des règles de goutte-à-goutte qui permettent presque tout

Retour à Learnybox. Après avoir cliqué sur plusieurs boutons dans le guide (dont certains me demandant dès le début à savoir combien de modules et de pages par modules j'aurais, ainsi que les éléments de chaque page), j'arrive enfin au bout. J'arrive sur un tableau de bord qui n'est pas ma formation, ce qui rajoute un peu de confusion. Je dois cliquer sur le bouton "modifier" en haut à droite pour enfin arriver là où je m'attendais à arriver : ma formation en construction.

Des séries de choix à faire parfois surprenants pour un premier cours

Enfin sur la page d'édition de mon premier cours !

A partir de là, rien de très surprenant. L'arborescence est classique : des modules composés de plusieurs leçons (les pages). Une vidéo, du texte, une zone de commentaires, puisque c'est ce que j'ai sélectionné lors de la création globale. L'éditeur est visuel, on peut rajouter des éléments comme on veut. Toutefois, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'on a là un simple constructeur de pages avec une hiérarchie. Pour la création du contenu, c'est aussi lourd et rébarbatif. ca me fait penser un peu à la première version de Learn, le LMS intégré à ThriveCart.

De ce point de vue là, je trouve la construction du cours dans Thrive apprentice beaucoup plus simple. Aucune limitation : je crée juste mes modules, chapitres, leçons directement dans l'onglet "content", avant même de me préoccuper du détail de ce contenu. Je peux ainsi avoir des pages vidéos, audio, ou texte et créer un PMV très rapidement (pour peu que j'ai déjà quelques vidéos, bien sur).

Une arborescence souple et rapide à créer

L'essentiel (ici, on peut créer un PMV avec juste les vidéos)

Pour aller au-delà du PMV, rajouter du contenu sur la page de la leçon.

Du point de vue de la création et la livraison de la formation en elle-même, LB est un peu décevant en comparaison de ce qu'on sait faire avec WordPress ou même un autre tout-en-un comme systeme.io, surtout qu'il se présente avant tout comme un LMS.

Là où, heureusement, LB propose quelque chose d'intéressant, c'est justement dans tout l'environnement autour de la formation. Cela justifie enfin son appellation de LMS.

Un cours en ligne, mais pas seulement.

Là où beaucoup d'autres formules s'arrêtent au suivi de la formation en ligne, LB permet une vraie interaction avec les apprenants. Il est ainsi possible de valider un "Carrefour", où chacun des élèves peut partager des documents, demander des avis, selon les règles que vous aurez paramétrées.

Ils peuvent aussi vous envoyer des messages

Ensuite, la partie Coaching permet de gérer un vrai système de prise de rendez-vous. Il est possible de créer un ou plusieurs coachs et de donner la possibilité aux élèves de réserver des sessions, en fonction des créneaux qui ont décidés pour chaque coach. Pour une session, il faut des crédits, ce qui donne la possibilité de monétiser facilement les sessions de coaching. Le système est assez basique, mais cela fonctionne et a le mérite d'être intégré à LB.

Un élève peut aussi demander des évaluations et joindre des documents à sa demande. Là aussi, on peut exiger des crédits pour ces évaluations et donc les monétiser.

On rentre là dans une vraie démarche complète d'enseignement, où le cours en ligne n'est qu'un élément.

LB propose donc une vraie zone d'apprentissage couvrant tous les éléments de la formation et du coaching.

Pour obtenir la même chose avec WordPress et Thrive apprentice, il faudra rajouter des extensions.

Pour le Carrefour, certains utilisent les réseaux sociaux (c'est d'ailleurs le cas de beaucoup de marketeurs stars qui ont un compte LB mais créent leur groupe sur Facebook). Personnellement, je préfère créer un forum sur mon site, ce qui se fait facilement avec des extensions libres et gratuites (j'utilise WPForo).

Pour le coaching, j'utilise l'extension WPAmelia, qui permet non seulement de créer des coachs avec un calendrier de disponibilités, mais surtout beaucoup plus de contrôle sur les services proposés, la durée des créneaux, une intégration automatique avec Zoom (par exemple) et un calendrier du coach en bi-directionnel. Ainsi, même si j'ai indiqué des disponibilités par défaut dans mon agenda sur le site, les créneaux que je remplis sur mon calendrier personnel seront automatiquement supprimés des disponibilités. Inversement, dès qu'un élève réserve un créneau, cela apparait dans mon calendrier. En pratique, c'est un point essentiel pour ne pas avoir à jongler avec de multiples agendas à chaque prise de rendez-vous ! Pour limiter certains services à certaines formations, je crée directement une leçon où seuls les élèves peuvent réserver le service. Avec la fonction d'affichage conditionnel de Thrive suite, on pourra même n'afficher le calendrier de réservation qu'à des profils pré-définis !

Pour les évaluations, je crée des formulaires avec Thrive architect, dans lequel l'élève peut télécharger un document. Le document arrive directement dans une espace Google, dans le bon sous-dossiers et la nomenclature que j'ai décidée. Je peux ainsi tracer le nom de l'élève, la date de soumission, et même l'étape dans la formation rien qu'avec une automatisation du nommage du fichier.

Conclusion : Learnybox permet beaucoup d'option pour devenir un vrai LMS qui va au-delà de la seule formation en ligne. La partie création de la formation est un peu lourde et archaïque et, il faut bien le dire, pas très esthétique. La possibilité de gérer partiellement les coachings et les évaluations est un plus.

On notera toutefois qu'avec quelques extensions bien choisies, il n'y a rien qui ne soit pas également applicable avec ma formule sous WordPress, combinée à Fluent CRM, WP Amelia et une extension gratuite de forum comme WPForo.

Tunnels Entonnoirs de vente

Il a suffi qu'un francophone traduise Funnel par Tunnel pour que tout le milieu du marketing francophone utilise ce terme erroné et trompeur. Non, il s'agit bien d'un entonnoir, puisqu'on s'attend à une diminution du nombre de propects/clients à chaque étape. Un tunnel de vente supposerait une conversion à 100% (si tu as la recette, je suis preneur). D'ailleurs, le dessin représenté sur le site de LB n'est pas un tunnel, mais bien un entonnoir.

Ceci est un tunnel

Ceci est un entonnoir

LB étant un tout-en-un, il est logique de trouver une grosse partie consacrée à la création des entonnoirs de vente. Comment est-ce que ça fonctionne ?

La première étape nous amène à choisir le modèle d'entonnoir. On note que chacun nous indique l'objectif final : obtenir un prospect (email) ou un client (Vente). Le type et le contenu de chaque modèle est bien décrit, et une ligne en bas récapitule le contenu de l'entonnoir. Jusque-là, je trouve ça clair et bien conçu.

Par défaut, on a des modèles de tous les entonnoirs les plus courants, qui suffiront dans 90% des cas.

La séquence est ensuite fluide pour la création. Comme j'ai déjà créé une formation, j'ai pu la lier directement à l'entonnoir lors de la création. Pour aller au plus simple, je choisi le template qui m'est proposé et je décide d'utiliser Learnymail : le formulaire de collecte d'email et la séquence d'emails sont automatiquement créés.

Sans rentrer dans les détails, cette approche permet de créer rapidement un entonnoir de vente fonctionnel sans trop se prendre la tête avec la technique. L'interface de l'éditeur visuel est la même que pour les formations : je la trouve archaïque et pas très pratique, mais on rentre là dans une appréciation très subjective.

L'entonnoir créé rapidement : on voit bien les différentes étapes et les emails liés, avec le timing.

Globalement, le système est plutôt satisfaisant, facile à utiliser.

Pour tester un peu plus les possibilités, j'ai tenté de créer un entonnoir de zéro. Chaque page peut être de 4 types différents, correspondant bien à ce dont on a besoin pour un entonnoir : collecte d'email, contenu, vente, commande. Dans les paramètres, on peut aussi définir les conditions de visibilité de la page (selon la date, le nombre de jours depuis l'inscription, selon certaines activités du prospect tel que l'écriture d'un commentaire...).

En fait, en dehors de ma réticence par rapport à l'éditeur graphique, il faut bien reconnaitre que tout est là. Je trouve cette partie bien plus satisfaisante que la partie Formations.

La création d'une page de l'entonnoir : simple et direct.

Les restrictions d'accès : beaucoup d'options disponibles.

J'ai déjà décrit la création d'entonnoirs dans WordPress combiné avec Thrive suite dans mon article sur system.io, donc je ne m'étendrai pas dessus. je vous invite à lire la revue correspondante pour les détails. Tout ce qui est créé avec LB est faisable dans WordPress (et même plus, en fait), mais du pont de vue de la simplicité de création, LB gagne le match.

Conférence

En regardant les fonctionnalités de LB, ce qui m'a paru la vraie différence avec d'autres offres similaires (comme systeme.io ou ma formule sous WordPress), c'est la possibilité de faire des webinaires. On pourra passer rapidement sur les possibilités : il y a là tout ce qu'un logiciel de webinaire peut offrir. Une diffusion en direct, une zone de Tchat pour les participants, le partage d'écran, la possibilité d'intégrer des sondages, le contrôle de l'offre, la séquence d'email avant et après, les statistiques...

Je commençais à être impressionné... jusqu'à ce que je vois sur la page des tarifs que même dans l'offre haut de gamme à 3000€ HT par an, les webinaires sont limités à 45 minutes et 50 participants. Alors oui, 50 participants, ce sera souvent suffisant, même si on pourrait viser les 100. Mais la limite de 45 minutes, c'est plus gênant, d'autant que c'est la même limite que permettrait une session zoom en version gratuite pour 3 participants et plus. Pour débloquer ces limites, il faut prendre une option webinaire qui gonfle le tarif ! Pour 4 conférences par mois, limitées à 3 heures et 100 participants, il en coutera 9€ HT, soit  108€ HT par an. Ce n'est pas ruineux, mais on se retrouve dans les tarifs de la version payante de zoom, qui offre d'autres possibilités intéressantes (comme l'organisation de sommets et ateliers avec plusieurs salles).

Edit : on m'a signalé que le tarif supplémentaire webinaires ne s'applique aux formules payantes que si on utilise la fonction de steaming interne de learnyBox. Cela manque donc de clarté sur leurs pages de tarifs où il est écrit *Inclus dans l'abonnement : 45 minutes et 50 participants maximum par webinaire. Il serait possible d'utiliser la fonction Conférence en faisant le streaming avec sa propre chaine YouTube.

Donc bien pour les possibilités. Un peu moins pour la surprise que ce n'est pas vraiment complètement intégré dans le tout-en-un.

Autowebinaire

En ce qui concerne les auto-webinaires, heureusement, ils sont bien intégrés et n'ont plus ces limites.

Après, c'est un choix, mais je n'utilise plus d'autowebinaire qui simulent un webinaire en direct. Ca ressemble quand même beaucoup à de la tromperie. On fait comme si on était en direct, mais on boit des cocktails sur la plage. Il me semble que le minimum de respect pour notre audience, nos prospects et nos futurs clients, c'est de ne pas faire semblant d'être en direct. Je propose donc en général un webinaire en direct ou la possibilité de voir un enregistrement (qui est annoncée comme tel), et dans ces cas-là, une simple page avec la vidéo suffit.

Mail

L'auto-répondeur est un élément indispensable à un système sur internet. Je l'ai déjà mentionné plusieurs fois. LB permet donc de gérer les listes de contacts, de les segmenter en groupes et avec des tags et de créer des automatisations (séquences). N'ayant pas envie de consacrer des heures à l'apprentissage d'un auto-répondeur que je n'utiliserai pas, je suis allé directement voir les séquences créées automatiquement par mon entonnoir de vente.

Une interface pas très graphique et peu intuitive

Mon impression, c'est que c'est très bien pour éditer une séquence d'emails simple, mais pour créer des automatisations à peine plus complexes, avec des branchements conditionnels, ça devient illisible. Les Règles sont dans un autre onglet et pas du tout intuitives. En regardant rapidement, je n'ai pas vu comment faire un email de relance simple quand le prospect n'a pas cliqué sur le lien dans le premier email, alors que c'est très simple avec Active Campaign ou Fluent CRM et leurs éditeurs visuels.

A titre d'exemple, voici une séquence renvoyant un email de rappel à un prospect qui n'a pas cliqué sur le lien dans Active campaign et Fluent CRM.

Dans Active campaign : c'est visuel, on voit ce qui se passe.

Dans Fluent CRM, c'est aussi très visuel.

Pour résumer, si la disponibilité des emails directement dans l'outil est une bonne chose pour ne pas avoir à créer un compte chez un auto-répondeur, la lourdeur de l'interface ne le rend pas très pratique à l'usage. On se limitera en général à utiliser les modèles et séquences suite à la création des entonnoirs.

D'ailleurs, je connais pas mal d'utilisateurs de LB qui ont branché un autorépondeur annexe, magré le sur-coût.

Notons qu'en utilisant WordPress, la version gratuite deFluent CRM permet déjà de faire des séquences simples après inscription à une liste.

Site et Blog

Je passerai rapidement ici. LB et WordPress permettent la création de pages et d'articles.

Au niveau du flux de travail, dans WordPress, c'est rapide : ça a été fait pour ça dès le début. L'éditeur graphique que j'utilise (Thrive architect) est facile à utiliser avec énormément de possibilités d'éléments et de blocs. Il n'y a pas vraiment de match. Si vous ambitionnez de créer un site avec un certain nombre de pages et d'articles, en catégories (organisation en silo), alors WordPress est le choix évident. Avec LB, vous allez galérer !

Affiliation

Tout comme systeme.io, LB intègre une fonction d'affiliation, qui permet à des affiliés de vendre nos formations en récupérant une commission.

Peu à dire ici, je n'ai pas regardé dans les détails, mais ça m'a l'air de permettre toutes les options utiles.

Dans WordPress, je n'utilise pas d'extension d'affiliation, car j'utilise Thrivecart, qui inclut les programmes d'affiliation.

Les modalités de paiements

Une des forces de LB est la grande variété de moyens de paiements. Là où beaucoup d'autres solutions sont limitées à Payapl ou Stripe, LB accepte presque tout, même les paiements par chèque ou par virement.

La facilité d'utilisation

Nous arrivons ici dans le subjectif.

Les deux principaux arguments pour utiliser LB sont l'aspect tout-en-un et la facilité d'utilisation.

Pour le tout-en-un, nous avons vu que ce n'était pas si évident : beaucoup d'utilisateurs de LB utilisent une solution de webinaire externe, ainsi qu'un autre auto-répondeur. Certains y hébergent les formations et bons de commandes mais gèrent un site WordPress à coté pour les pages et articles. Donc l'argument du tout-en-un n'est pas toujours le meilleur.

Il y a ensuite l'argument de la facilité. Après avoir testé, et bien qu'étant plutôt à l'aise techniquement, j'ai trouvé beaucoup d'éléments de LB complexes et peu intuitifs. La seule partie qui m'a convaincu de sa simplicité, c'est la création d'un entonnoir de vente, qui est vraiment simple par rapport à ce que je fais dans WordPress. Pour le reste, l'interface est peu agréable, peu intuitive et demande beaucoup plus de temps.

En fait, comme pour tout outil, il faut un temps d'apprentissage. Pour le web-preneur qui ne veut pas perdre de temps, je conseille de se faire accompagner au moins au départ.

Avec ma formule WordPress, vous pouvez suivre les instructions de mon cours en ligne gratuit ou aller directement à mon offre d'accompagnement de web-preneurs.

Si tu décides malgré tout de passer à LB, alors je te renvoie vers une spécialiste de la plateforme, Annabelle Desbois.

Le tarif

Allons-y pour la dernière question. Combien ça coûte ?

LB propose une version gratuite évidemment limitée, mais qui permet de découvrir la plate-forme et s'orienter. C'est avec celle-ci que j'ai fait tous mes test. Si tu hésites encore, je te conseille de choisir cette formule-là, puisque c'est sans risque et que tu ne seras amené à prendre une option payante qu'après avoir assuré 3 ventes.

Tarifs en janvier 2022, avec le paiement annuel, plus économique

La formule payante Learny Infopreneur initiale coûte 990€ HT / an avec des limitations contraignantes sur le nombre de formations : quatre ! Pour lever cette limitation et comparer avec une formule sous WordPress selon la configuration que je recommande, il faut prendre la version Learny Expert à 2990€ HT / an ! Ouch !

Pour aboutir aux mêmes options, je dois rajouter quelques extensions à WordPress.

Nous aurons l'hébergement avec un vrai hébergeur WordPress rapide et efficace WPX, WordPress (gratuit et installable en quelques clics sur WPX), Thrive suiteFluent CRM et un service d'envoi d'email en masse SMTP (Amazon SES revient à 10 centimes les milles emails, et il y a des options gratuites à 200 emails par jour), WP Amelia pour les réservation de coaching, la version pro de Zoom pour les webinaires. Le prix de revient annuel de cette configuration efficace et est, en janvier 2022, de 250€ (WPX) + 285€ (Thrive suite) + 129€ (Fluent CRM) + 71€ (WP Amelia) + 139,90€ (Zoom) =  818€, soit moins cher que la formule d'entrée de gamme de Learnybox, avec beaucoup plus de possibilités !

Pour la vente, on prendra WooCommerce qui est gratuit, ou Thrivecart qui s'achète avec un seul paiement à vie.

Lequel choisir ?

Personnellement, mon choix penche clairement en faveur de WordPress + Thrive suite.

A mes yeux, l'efficacité et la simplicité de la création d'entonnoirs de vente ne compensent pas la lourdeur de LB en terme d'interface et la quasi-obligation de sortir du tout-en-un pour certains de ses éléments comme mails.

Si la question peut se poser pour un infopreneur qui ne veut pas trop s'occuper d'un site internet, la question du tarif reste un frein important. A 1000€ par an pour 4 formations, on est dans le haut du panier. A 3000€, ça devient délirant. Si tu es prêt à mettre ce montant pour héberger tes formations, contacte-moi, je t'héberge le site, je t'offre les licences et je t'assure même la maintenance du serveur !

Si tu as déjà un site sous WordPress, alors la question ne se pose même pas. Pour une fraction du prix, tu peux héberger tes formations directement sur ton site, avec ce que cela apporte aussi en terme d'intégration en regroupant tout au même endroit (Thrive apprentice est d'ailleurs disponible en stand-alone, si tu es vraiment réticent à tout passer sous Thrive suite).

Si tu veux quand même une solution tout-en-un, une meilleure alternative sera Systeme.io.

Si tu ambitionnes de créer un site à ton image, avec de la publication régulière d'articles pour votre audience, de nombreuses possibilités d'entonnoirs de types différents, une vraie zone membre et des possibilités d'évolution quasi-infinies (pour des besoins que tu ne connais pas encore), alors il te faut WordPress + Thrive suite.

Tu peux également télécharger le récapitulatif en pdf de la liste des outils pour créer un site web efficace en cliquant sur le bouton ci-dessous.


Sur le même thème :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>